L'actualité immobilière & tendances sur le marché immobilier en Loire Atlantiques, Aquitaine, Bretagne & Poitou Charente
7 Oct

Pas question d’être locataire d’un appartement insalubre à Bordeaux !

Si vous êtes locataire d’un appartement insalubre à Bordeaux, victime d’un marchand de sommeil, ou si vous avez connaissance d’une situation relevant de l’indignité, sachez qu’il existe désormais un numéro « INFO LOGEMENT INDIGNE ». Si vous composez le 0806 706 806, vous serez mis en relation avec un conseiller de l’Agence départementale d’information sur le logement (l’ADIL) qui sera à votre écoute et vous expliquera les démarches à effectuer.

L’habitat indigne, c’est quoi ?
Constituent un habitat indigne, les lieux utilisés à des fins d’habitation alors qu’ils ne sont pas prévus à cet effet. Il s’agit des logements dont l’état, ou celui du bâtiment dans lequel ils sont situés, expose les occupants à des risques manifestes, pouvant porter atteinte à leur sécurité physique ou à leur santé. L’habitat indigne comprend par exemple les situations de logements insalubres, qui présentent un risque pour la santé des occupants (intoxication au monoxyde de carbone, saturnisme, problèmes respiratoires liés à des émissions de particules dans le logement, électrocution…). L’habitat indigne inclut également les logements concernés par une procédure de péril, c’est-à-dire les situations présentant un risque de stabilité ou de solidité des ouvrages. C’est notamment le cas lorsqu’un immeuble menace la sécurité des habitants, des voisins ou simplement des passants.

Accompagner les Français dans leurs démarches
Suite à la loi Elan qui a renforcé la lutte contre l’habitat indigne, le gouvernement veut aller plus loin et accompagner les Français dans leurs démarches. Dans la circulaire du 8 février dernier, que Julien Denormandie et Nicole Belloubet ont signé, l’État a voulu redynamiser cette gouvernance locale. Ainsi la mise en place dans chaque département d’un plan pluriannuel de lutte contre l’habitat indigne fixe de nouveaux objectifs prioritaires pour la période 2019-2021.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée