L'actualité immobilière & tendances sur le marché immobilier en Loire Atlantiques, Aquitaine, Bretagne & Poitou Charente
27 Mai

Votre agence immobilière fait le point sur la surface que vous pouvez acheter à Bordeaux !

À l’occasion de la publication récente par l’Insee de son étude annuelle sur les salaires dans le privé, votre agence immobilière de Bordeaux fait point les écarts moyens de pouvoir d’achat immobilier dans les grandes villes de France. Ainsi, avec un salaire moyen de 2 238 € net par mois, on peut acheter 92 m² à Clermont-Ferrand, 74 m² à Grenoble, 60 m² à Strasbourg, mais seulement 52 m² à Nantes, 49 m² à Lille, 37 m² à Bordeaux ou 16 m² à Paris.

« Avec un salaire moyen de 2 238 € net par mois, on peut actuellement emprunter 154 519 € à un taux de 1,40 % sur 20 ans, analyse Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer. C’est donc le montant moyen théorique d’un crédit immobilier sur 20 ans, une somme qui, rappelons-le, a été boostée par la baisse des taux ces dernières années, mais qui reste insuffisante dans certaines villes pour acheter une surface assez grande pour se loger.»

La moitié des Français ne peut pas acheter plus de 13 m² à Paris ou 30 m² à Bordeaux
Selon les données de l’Insee, le salaire médian est de 1 789 €, ce qui signifie que la moitié des salariés du secteur privé perçoit moins que cette somme, et l’autre moitié plus… « Avec un salaire médian à 1 789 €, la moitié des Français travaillant à temps plein dans le privé ne peut pas emprunter plus de 123 519 € sur 20 ans…, explique Sandrine Allonier. Si on prend le prix médian au mètre carré en France, cela signifie que la moitié des Français ne peut pas acheter plus de 61 m²… mais dans certaines villes où les prix de l’immobilier ont flambé, c’est beaucoup moins. 50 % des Français ne pourraient pas acheter plus de 13 m2 à Paris, 30 m² à Bordeaux, ou 31m² à Lyon. C’est aussi l’une des causes de l’allongement des durées de prêt, car dans certaines villes la baisse des taux ne suffit plus à compenser la hausse des prix.»

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée