L'actualité immobilière & tendances sur le marché immobilier en Loire Atlantiques, Aquitaine, Bretagne & Poitou Charente
21 mar

Les Français ont froid dans leur logement

Sans titre (15)

Les conditions climatiques actuelles changent constamment. Nous venons de passer une grande vague de froid mais peut-être reviendra-t-elle.

Une vague de froid s’est installée en France et malheureusement pour les Français, ce n’est visiblement pas chez eux qu’ils vont trouver de la chaleur. En effet, le baromètre Qualitel Ipsos publié mi-février montre que 47% des Français déclarent avoir trop froid dans leur logement. Sans surprise, le revenu est un critère d’inégalité entre les Français sur le sujet. 57% des foyers ayant les plus faibles revenus, soit moins de 1 250 euros mensuels, affirment avoir parfois ou souvent froid dans leur logement, alors que ce chiffre tombe à 39% pour les foyers où le revenu mensuel net dépasse 3 000 euros.

Des constatations :
-Les logements les plus vieux sont souvent les plus froids
-Les propriétaires occupants ont moins froid (des locataires visiblement plus exposés)

Des solutions :
Dès le 1er janvier 2018, un logement non étanche ne pourra plus être loué. Cette norme, instituée par le décret du 9 mars 2017, vient compléter les critères du logement décent.
Dés 2018, les logements mis en location devront être « protégés contre les infiltrations d’air parasites » : les murs et les parois donnant sur l’extérieur ou sur un local non chauffé devront être suffisamment étanches.

Des petites astuces :
Pour se protéger du froid il existe quelques astuces.
Premièrement, coller des joints autocollants ou du film de survitrage sur les vitres. Mais aussi, fermer les rideaux (isolants) ou les volets peut également vous permettre de gagner un peu de chaleur, tout comme l’installation de boudin devant la porte d’entrée.
D’autre part, certains professionnels préconisent d’équiper les radiateurs de panneaux réflecteurs en aluminium et de poser des tapis sur les surfaces très froides.
Nous sommes conscients que cela ne va pas modifier radicalement la chaleur dans le logement. C’est pourquoi, il est urgent de mettre en place le plan de rénovation énergétique des logements anciens annoncé par le gouvernement. Il s’agit bien d’un impératif social, mais également environnemental et économique.

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée