L'actualité immobilière & tendances sur le marché immobilier en Loire Atlantiques, Aquitaine, Bretagne & Poitou Charente
28 sept

Votre agence immobilière de Nantes a le sourire !

53©-k

Réalisé trois fois par an avec l’institut de sondage CSA, le baromètre du Crédit Foncier mesure le moral des professionnels de l’immobilier (tous métiers) et leurs anticipations pour les douze prochains mois. Votre agence immobilière de Nantes vous fait part de ces résultats. Que dit-il alors ? Bonne nouvelle : le baromètre montre clairement que les agents immobiliers du nord-ouest ont le moral et le sourire. Et pour cause : le marché immobilier se porte très bien.

81 % des professionnels sont optimistes en ce qui concerne le marché immobilier résidentiel pour les douze prochains mois ; une proportion qui a fortement augmenté de janvier 2015 (35 %) à septembre 2016 (81 %) pour ensuite se stabiliser à un niveau élevé sur un an. Leur optimisme se nourrit principalement du niveau bas des taux d’intérêt de crédit (92%) et du dynamisme du marché (73%). Près de neuf sur dix (87 %) considèrent que le marché du logement s’est amélioré (49 %) ou stabilisé (38 %) au cours des quatre derniers mois.

Rappelons que l’embellie du marché (hausse des prix et des volumes) est essentiellement due à des taux extrêmement bas. Après être passés de 2,50% à moins de 2% sur 20 ans entre septembre 2015 et mai 2016, ils sont restés en dessous de la barre des 2% en atteignant presque 1,50% en novembre 2016. Le rebond des taux du début 2017 (passés de 1,6% à 1,9% en quelques mois) a accéléré les décisions d’achat de ménages qui ont rapidement compris que les prix montaient et qu’il leur fallait tirer rapidement parti de taux exceptionnellement bas.

Les prix et les transactions devraient se maintenir ou poursuivre leur hausse dans le nord-ouest
• Dans le neuf : les prix devraient rester stables (59 % des répondants) ou augmenter (31 %) ; le niveau de transactions devrait se maintenir (45 % des répondants) sinon poursuivre sa hausse (36 %).
• Dans l’ancien : les professionnels anticipent une stabilité (50 %) ou une baisse (24 %) des prix. La proportion de professionnels qui anticipe une stagnation des transactions s’accroît (56 % aujourd’hui contre 42% en avril 2017).

O.D. / Bazikpress © k.line

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée