L'actualité immobilière & tendances sur le marché immobilier en Loire Atlantiques, Aquitaine, Bretagne & Poitou Charente
25 mai

Faut-il acheter un appartement au RDC ou au dernier étage à Nantes ?

Nantes vue de la tour Bretagne

Vous cherchez à acheter un appartement à Nantes ? Sachez que si vous optez pour un rez-de-chaussée, vous le paierez moins cher qu’au dernier étage. C’est ce que révèle MeilleursAgents, numéro 1 des prix immobiliers sur internet, qui dévoile les résultats d’une étude exclusive réalisée à l’occasion de la Fête des Voisins.

Alors, à Nantes, les Français préfèrent-ils les étages élevés ou sont-ils prêts à faire l’impasse sur l’ensoleillement pour payer moins cher ? Mais au fait, quelle est la différence de prix entre l’étage le moins cher et le plus cher ? Cette étude confirme que les Français privilégient les étages élevés, dès lors qu’il y a un ascenseur. Mais ce confort a un prix. Et beaucoup n’en ont pas souvent conscience : en effet, près de 40% pensent que la différence de tarif est inférieure à 10%. Alors qu’en réalité, elle est largement supérieure. À titre d’exemple, pour acheter un appartement à Nantes de 50 m² situé en rez-de-chaussée d’un immeuble avec ascenseur, un particulier devra débourser en moyenne 120 700 €. Pour un même appartement, situé dans le même immeuble, mais au 4e et dernier étage, le prix grimpe à 139 250 € soit 15,4% plus cher !

Le point dans le détail
Comme nous venons de le voir, dans un immeuble nantais avec ascenseur, l’appartement le plus cher est situé au 4e et dernier étage. Alors qu’en est-il dans un immeuble sans ascenseur ? C’est le 2e étage qui a le prix le plus élevé et il est 10,6% plus cher que le rez-de-chaussée. Le 3e étage enregistre une décote de 0,9% par rapport à l’appartement-témoin situé au 2e étage. Le 4e et dernier étage, qui est le plus cher dans les immeubles avec ascenseur, enregistre quant à lui une décote de 1,9 %. En regardant dans le détail, la différence de prix entre le RDC et le dernier étage s’opère principalement dès le passage du RDC au 1er étage. En effet, c’est entre le rez-de-chaussée et le 1er étage que l’écart de prix entre deux étages consécutifs est le plus important : +10 % dans un immeuble avec ascenseur et +8,5 % dans un immeuble sans ascenseur.

O.D. / Bazikpress © xlatlantique

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée