L'actualité immobilière & tendances sur le marché immobilier en Loire Atlantiques, Aquitaine, Bretagne & Poitou Charente
17 oct

Immobilier : c’est le moment d’emprunter à Rennes

concept coût de l'immobilier

Rennes fait la part belle aux acquéreurs. Comme partout en France, les taux de crédit historiquement bas permettent à ceux qui souhaitent devenir propriétaires de leur logement de faire de belles économies. Ainsi, à Rennes, un couple de trentenaires, CSP+, avec deux enfants et un apport de 60 000 €, a pu emprunter 200 000 € à un taux de 2,55 %. Un taux qui n’étonne pas Jérôme Robin, président et fondateur de Vousfinancer.com, réseau de courtiers en crédits immobiliers qui, pour la 3e année, publie un baromètre du profil des emprunteurs qui obtiennent les taux les plus bas : « Même si les taux sont historiquement bas dans un contexte de prix stables ou en légères baisses, ce sont finalement les beaux profils qui en profitent le plus car, compte tenu du contexte économique, les emprunteurs les plus fragiles restent attentistes et diffèrent leur projet d’achat… ». Effectivement, selon ce baromètre, les couples de cadres ou autres CSP +, de 35-40 ans, primo ou secundo-accédant, avec 20 à 30 % d’apport, sont ceux qui tirent le mieux leur épingle du jeu.

Une nouvelle venue : la renégociation

Les banques se livrant à une guerre féroce, les acquéreurs font jouer la concurrence et obtiennent, non seulement, des taux bas, mais ils parviennent aussi à renégocier leurs crédits. La renégociation : la petite nouvelle qui s’impose dans le baromètre de cette rentrée. Cette opération consiste à faire racheter son prêt immobilier par une banque proposant des taux plus attractifs et elle est actuellement de plus en plus courante compte tenu du niveau des taux. Ainsi, à Marseille, un couple qui avait souscrit en 2010 un prêt à 4,10 % sur 25 ans a pu renégocier son crédit à 2,45 % sur 20 ans.

L’absence d’apport n’est plus un frein au crédit

Autre bonne nouvelle pour ceux qui souhaitent concrétiser un projet immobilier à Rennes : de plus en plus de banques accordent des prêts à des candidats qui n’ont aucun apport personnel. « Certaines banques, même si elles sont rares, acceptent encore de prêter sans apport et financent même les frais de notaire. En revanche, elles souhaitent mettre en place une relation de long terme avec ces clients, avec domiciliation des revenus et une perspective d’épargne future », détaille Sandrine Allonier, responsable des relations avec les banques chez Vousfinancer.com.

O.D. / Bazikpress © Unclesam – Fotolia

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée